L’imprimante se dégèle à coups de craquelures ; les mots comme un fouet, rougissent l'oeil de l’hiver.  Sur le créneau de la muraille qui m’enclot, flotte joyeusement une page, sa blancheur maculée.  Mots- semence.  Mots d’errance en filigrane sur l’éclat d’un miroir.  Reflet d’un regard impertinent qui jauge sa propre peur.

Baisse les yeux !  L’injonction maternelle n’agit plus…

" Ayant peur d’écrire, cédant à la peur, écrivant debout, adossé au mur… "
Jacques Dupin (Fragmes)